Kipchoge, à la conquête du marathon en moins de 2 heures

Kipchoge qui montre le chrono qu'il souhaite atteindre

Le Kenyan Eliud Kipchoge, va de nouveau essayer de passer sous la barre des 2 heures sur marathon, ce samedi 12 octobre à Vienne, si la météo est clémente.

Une première tentative ratée 

Eliud Kipchoge, détenteur du record du monde sur marathon en 2h01’39’’ (Berlin 2018), n’en est pas à sa première tentative de moins de 2 heures sur marathon. En effet, en 2017, il avait déjà participé à un marathon sur le circuit de Monza, en Italie, dont l’objectif était de faire tomber la barre des 2 heures sur ce format. Entouré de 30 autres coureurs, qui lui donnent l’allure, il avait malheureusement échoué à seulement 25 secondes du record.

Nouvelle tentative : le rêve va-t-il se réaliser ?

C’est ce samedi 12 octobre, qu’Eliud Kipchoge va retenter l’impossible. Toutefois, en cas de mauvais temps, les organisateurs ont prévu un créneau du 12 octobre au 20 octobre. Espérons donc que la météo soit au beau fixe ! La décision quant au jour de départ sera prise ce mercredi.

En outre, les conditions météorologiques se doivent d’être parfaites. C’est-à-dire, avec peu de vent, et, selon les organisateurs, avec des températures comprises entre 7 et 14 degrés. Pour ce qui est de l’horaire de départ, celui-ci sera compris entre 5h et 9h du matin, et sera officialisé la veille de la course.

C’est en plein centre de Vienne (Autriche), dans le parc du Prater, que Kipchoge visera les 1h59’. Le tracé est un parcours rapide de 9,9km bordé d’arbres, et sur un revêtement en asphalte récemment refait. L’objectif étant de protéger le marathonien des vents et lui offrir une bonne qualité de l’air. Une ligne droite de 4,3km, totalement plate, marquera notamment le parcours. De plus, un virage en dévers a été mis en place afin de faire gagner quelques précieuses secondes à l’athlète lors des changements de direction.  L’évènement est organisé par l’entreprise Ineos, déjà sponsor sur plusieurs autres évènements sportifs.

Victoire de Kipchoge à Berlin en 2018. Photo AFP

Pas moins de 41 lièvres pour l’accompagner

Pour réussir cet exploit, le Kenyan sera entouré de pas moins de 41 lièvres, qui devront lui donner l’allure optimale. Ni trop vite, ni trop lentement pour ne pas fatiguer le Kenyan, ni prendre du retard en début de course. Ces meneurs devront l’accompagner jusqu’au 30e voire jusqu’au 35e kilomètre.

Il sera notamment entouré des trois frères norvégiens Henrik, Jakob et Philip Ingebrigtsen et du Suisse Julien Wanders. Au total, selon les organisateurs, les lièvres rassemblent plus de 55 médailles aux Jeux Olympiques et Championnats du monde.

Un possible record qui ne sera pas homologué

Le record, s’il a lieu, ne sera pas homologué. En effet, les lièvres seront régulièrement changés durant le parcours, ce qui n’est pas autorisé par le règlement de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF). Mais cela fait peu de différence pour Eliud Kipchoge, qui souhaite avant tout marquer l’histoire.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok