Thierry Corbarieu, vainqueur de l'Ultratrail le plus dur du monde !

Thierry Corbarieu, vainqueur de l'Ultratrail le plus dur du monde !

Thierry Corbarieu est sorti vainqueur de la Yukon Arctic Ultra, l'Ultratrail "le plus froid et le plus dur du monde", en 217 heures. 

Un Ultratrail de l'extrême 

692 kilomètres, des températures extrêmes (jusqu'à -40 degrés), un traîneau de 20 kilos à tirer, 10 jours d'efforts, 1h30 de sommeil par jour... La Yukon Arctic Ultra, cette course de l'extrême dans le Grand Nord Canadien, est difficilement qualifiable, tant par sa difficulté physique que mentale. Jusqu'à ce jour, aucun français n'avait réussi à venir à bout de ce défi. Thierry Corbarieu devient donc, à 50 ans, le premier à réaliser cette performance et il se permet par la même occasion de remporter l'épreuve en 217 heures, soit un peu moins de 10 jours. Immense respect à ce père de famille, gérant d'une PME à Auterive. Il s'est préparé pendant près d'un an et demi pour cette folle aventure, et il n'a rien laissé au hasard pour atteindre ce tel niveau de performance.

Au-delà de l'aspect physique, le toulousain a su déployer un mental d'acier. Il a déclaré à la fin de la course : "J'ai passé une semaine incroyable où la gestion de l'effort était permanente. J'ai dormi en moyenne 1h30 par jour. Les trois dernières ont été terribles avec des températures de -40°C, j'ai même été enseveli sous la neige. Mon corps a puisé dans ses ressources, j'ai perdu au moins 10 kg ! J'ai besoin de beaucoup de récupérations. J'ai bien réfléchis pendants ces 217 heures, sur mon quotidien auprès des miens... De grands moments de solitude où parfois je ne voyais personne, pendant 20 heures même sur la fin de course, et aucune motoneige pour me faire la trace". Avec des conditions aussi extrêmes, l'organisation ne laisse rien au hasard et encadre très bien les concurrents. Les comportements sont étudiés et un contrôle de l'état de santé de chaque participant (notamment les extrémités du corps) est réalisé sur tous les points de contrôle. En amont de la course, un stage de survie en milieu polaire de 4 jours est proposé à l'ensemble des concurrents. 

Un amoureux de la nature et des challenges 

Entre torture et passion, la frontière est proche pour cet aventurier de l'extrême. D'ailleurs, Il n'est pas à son premier défi en Ultratrail. Thierry Corbarieu a déjà réalisé de très belles performances avec une victoire en 2009 sur la Trans 333 (333 km en plein désert marocain et en autosuffisance) mais aussi d'autres courses de l'extrême dont il est allé au bout : la Transpyrénéa, la Montine Spine Race (remportée cette année par une femme, Jasmin Paris) ou encore le Tor des Géants ! C'est un amoureux des défis mais aussi des grands espaces naturels. Il a été servi à Yukon : "je souhaitais vivre des moments privilégiés dans un espace naturel grandiose, j'en ai eu plein les yeux tout le long du chemin..." ! Et maintenant ? Il ne va pas s'arrêter là et envisage dès à présent de participer à une nouvelle course de l'extrême : les 1000 km non-stop en Mauritanie dont l'unique édition aura lieu cette année. Il rêve également de participer à l'Himal Race en 2020 : 900 km et 40 000 mètres de dénivelé positif sur 24 étapes...

Affaire à suivre pour cet homme de tous les défis

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok