Naussac Raid Nature le 23 septembre

Naussac Raid Nature le 23 septembre

Profitant de mes 2 jours de RTT à prospecter en vue de trouver mon futur logement dans ma future région d'adoption...

Eh oui, je profite de l'occasion pour dire aux personnes qui ne me connaissent pas sur les réseaux sociaux, qu'à partir de novembre, je serais lozérien.

Je recherche un club d'athlé pour ma saison 2019, puisqu'avec une licence Tri, nous ne sommes plus acceptés sur les courses labéllisées FFA (pfff).

Renseignement pris, je reçois une invitation pour ce Trail de 30 km autour du lac de Naussac.

Je me dis que c'est l'occasion ou jamais de découvrir mes futurs sentiers d'entraînement.

30 km - 650m D+, et à regarder le profil, je sais que je vais en baver à mi-course avec toutes ces parties plannes et de relance. Mais je ne suis pas dans l'état d'esprit de faire une course parfaite, loin de là, juste le plaisir de la découverte...

55 coureurs au départ de cette 6ème édition, je plaisante un peu avec l'organisateur (l'année prochaine, je serais bénévole, ce sera plus reposant), "je crois que je vais jouer les lanternes rouges" que je lui dis.

Parti vite, trop vite, trop trop vite... Après cette coupure forcée, je manque de repères.

Je passe le 10ème km en 1h05' quand j'arrive à l'unique ravitaillement solide du parcours, je viens d'avaler 550m de D+ sur ce tronçon.

Je suis dans le top 15 à ce moment là, et tout va bien, même si je sais que je suis dans le rouge, je me dis que sur le plat, j'arriverais à gérer à l'expérience, mais j'ignorais à cet instant qu'il n'y avait qu'un seul ravitaillement solide.

J'entame la descente sur les bords du lac, 15 km en 1h35...

Et là, cela devient de plus en plus compliqué, les lactates pleins les cuisses, même marcher devient compliqué.

J'alterne marche et footing, jusqu'à ce que ce ne soit plus que marche, et le pire, c'est que le chemin blanc est plat, monotone, et que l'on voit l'arrivée pratiquement tout le temps quand nous sommes au plus près du lac.

Cela me fait penser à mes instants de galère sur l'Ultra du Morbihan. A ce train là, vous l'aurez compris, le VTT balai ne tarde pas à me rattraper vers le 20ème km.

Heureusement, une nouvelle fois, je suis sauvé par des gentils bénévoles qui m'offrent une bière vers le 22ème km, de quoi retrouver de l'énergie mentale avant la dernière partie technique du parcours.

Au final, je boucle ces 32 km en 4h36', bon dernier. Le chrono est loin d'être glorieux, mais j'apprends plus tard qu'il y a eu 2 abandons (de quoi me remonter un peu le moral, lol).

Maintenant, place à la récupération autour d'un bon repas bien mérité tout de même.

Je manque de batterie pour vous prendre en photo, le kir à la châtaigne, la pièce du boucher mais surtout le fondant à la châtaigne, une tuerie.

Bonne semaine à tous les amis.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok