Urban Trail de Mougins, dimanche 18 mars 2018

Urban Trail de Mougins, dimanche 18 mars 2018

Petit résumé de mon Urbain Train de Mougins

Voilà un rendez-vous pris depuis un an, une belle épreuve que j’avais bien apprécié. Cette seconde édition de l’Urban Trail de Mougins est un peu « urban » avec un départ et une arrivée dans le vieux village, passage dans des ruelles et une portion de route pour sortir et revenir au village. Elle est en majorité nature dans le parc départemental de la Valmasque, vaste forêt de pins et de maquis sillonnée de pistes et de sentiers en sous-bois. C’est donc entre le cross et le trail.

Elle est organisée par notre coach Pascal de la Team Foulées de Mandelieu et son équipe de choc Anthony et Julie, et beaucoup de bénévoles.

Cette année, tous les finishers recevront une très belle médaille que vous verrez si vous arrivez à lire cette chronique jusqu’au bout !

Notre coach a bien fait les choses, avec 2 reconnaissances organisées les semaines précédentes avec un message d’invitation envoyé à tous les participants.

Malheureusement, les conditions météo : vent très fort, pluie, neige, ont mis à mal la forêt en faisant tomber des arbres ; le tracé du parcours a donc du être légèrement modifié la semaine précédente sans aucune conséquence pour la course.

Le matin de l’épreuve, l’ensemble de notre team se retrouve sur la place de Mougins. Le débat du jour concerne la tenue de course puisque le temps, pour une fois sur la côte d’Azur, est pluvieux et menaçant. Alors parlons un peu « chiffons » : j’opte pour la tenue X-Bionic qui est à la fois chaude et respirante avec un coupe-vent léger.

Au milieu des autres coureurs, je constate que toutes les options ont été prises : le flottant léger et le débardeur, le collant avec le manche longue, le blouson ou le K-Way avec bonnet et gants, et ce dans toutes les déclinaisons possible !

Après un échauffement d’une vingtaine de minutes dans les ruelles, je me positionne sur la ligne de départ en regardant les dernières secondes de l’échauffement collectif proposé aux coureurs. Je n’y participe pas, bien sur, je ne veux pas risquer de me faire mal avant le départ avec une position que je ne maitrise pas !

Il y a environ 400 personnes très serrées sous les ordres du starter. Comme j’ai peur d’être enfermé lors des premiers rétrécissements, je me faufile pour me rapprocher des premiers.

Top départ : je me glisse dans la mêlée en slalomant pour me placer le mieux possible avec la tête de course sans dépenser trop d’énergie.

Je gère assez bien la première boucle dans le village et je débouche dans les 30 premiers sur la route qui nous permet de quitter le village, une descente courte mais très pentue. Pas facile à négocier aller vite sans se tétaniser les cuisses, ma montre m’indique plus de 15km/h.

Comme vous pouvez vous en douter, après une grande descente, il y a une grande montée, encore sur le bitume. Vers la fin de la montée, je suis rattrapé par mes camarades Jean-Mi et Aymeric partis comme des kamikazes et que je laisse filer à leur rythme, un peu trop fou pour moi en début de course. Je retrouve Anne, une autre membre de notre Team qui veut faire aussi une belle performance. Nous nous aidons en menant le rythme à tour de rôle sur la fin de la montée puis à l’entrée dans la forêt.

Elle imprime ensuite un rythme soutenu avec des relances régulières que j’essaye de suivre. Elle va plus vite sur les zones de plat et de descente et je la rattrape dans les montées. J’essaye de ne pas la perdre de vue, j’ai espoir de la rejoindre pour la fin de course en montée.

La partie en forêt est super agréable, avec des singles en sous-bois. Le sol est assez boueux mais vraiment gérable. Il tombe par moment une petite pluie fine qui ne nous gêne pas du tout.

En milieu de parcours,  entre les km 7 et 8, il y a une autre partie sur route pour passer à l’Eco-Parc de Mougins, lieu du ravitaillement où je ne m’arrête pas. J’ai une ceinture avec un petit bidon pour boire. J’essaye de ne pas baisser de rythme sur le plat.

Au km 8, après avoir traversé un centre d’équitation, je retrouve le sentier en sous-bois et en montée. J’accélère dans la montée et je retrouve le contact avec Anne que je vois à quelques dizaines de mètres devant moi. Je vois qu’elle est à la lutte avec 2 autres filles et je pense que le podium féminin est en jeu. Je les vois mener à tour de rôle et ne rien lâcher.   

Il y a alors un long parcours dans les bois, avec montées, descentes, plats, faux plats, c’est assez roulant et je me sens assez bien pour relancer et reprendre un peu de terrain.

Au 10ème km, je sais que le parcours va emprunter une longue piste en montée sur environ 2 km. C’est le moment de voir si les entrainements en côte vont payer en retour. Effectivement, je reviens progressivement sur les concurrents devant moi, puis avant la fin de la montée, je rejoins ma collègue Anne. Je sens qu’elle commence à peiner et je prends le relais pour finir la montée. On essaye de ne pas perdre de vue les féminines juste devant.

Après un passage en descente, nous retrouvons la route et la grande montée qui nous ramène au village. Il reste environ 1km mais la montée est très raide et on s’accroche pour finir le mieux possible.

Les encouragements des amis, à l’arrivée dans Mougins, nous font du bien et on termine à fond le parcours de quelques centaines de mètres dans les dédales de ruelles avant de déboucher sur la place et la ligne d’arrivée.

Le chrono s’arrête à 1h21mn.

Nous nous remercions mutuellement avec Anne car nous nous sommes vraiment aidés à tour de rôle : elle, en donnant un super rythme au début et au milieu du parcours et moi pour les montées finales.

Le résultat est bon puisque j’améliore mon chrono de l’an dernier de 5mn, je termine 6ème dans ma catégorie Master 2 à moins de 2mn du 3ème, Anne termine 5ème sénior féminine à moins d’une minute de la 3ème.

Ma moyenne a été de 11,5km/h sur ce parcours de 15,5km avec 260m de dénivelé.

D'ailleurs voici le tracé du parcours et le profil :

Pour la petite histoire, le vainqueur a mis 1h01mn.

Voilà vous avez tenu jusqu'à l'arrivée, bravo, voici donc la photo de la médaille :

C’est une course qui me plait beaucoup car elle allie la vitesse avec des relances nombreuses, avec des qualités d’endurance par sa distance assez longue, avec des bonnes montées et surtout, de très beaux passages dans les bois.

L’organisation était impeccable, j’en profite pour remercier les bénévoles de l’épreuve.

A l’année prochaine, très certainement !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

5 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok