Marathon de Sully sur Loire

Marathon de Sully sur Loire

Bonjour à tous les amis, aujourd'hui je vais essayer de vous résumer mon troisième marathon de l'année à Sully sur Loire où nous avons passé, malgré le temps de dimanche exécrable, un excellent week-end.

Tout commence le samedi matin où après une rapide route, nous arrivons sur place.

Nous avons pris les petites routes pour venir, histoire d'éviter les péages. Nous avons la chance d'habiter pas trop loin donc ce sera vite réglé pour le trajet.

Il fait un temps magnifique ce samedi et après avoir fait le tour de la ville de Sully, de son magnifique château et de sa vue sur la Loire, nous décidons d'aller nous faire un repas des plus équilibrés en allant chez Mcdo avant de retirer les dossards.

Une fois le repas englouti, direction le parc du château pour le retrait des dossards. Superbe accueil chaleureux des bénévoles où ça déconne pas mal puis retour à l'hôtel pour siestes et balades en ville pour occuper la journée de samedi.

Dimanche, après une nuit où je galère pour trouver le sommeil, direction l'accueil de l'hôtel vers la réception pour aller se faire un bon petit déjeuner avant de partir.

Malheureusement pour nous la météo n'avait pas menti, le temps dehors est bien dégueulasse et on sera obligé de faire avec, pas le choix. Nous avons la chance d'avoir la chambre à deux pas de la ligne de départ donc je sors au dernier moment pour rester au chaud le plus longtemps possible.

Petite douche bien sûr ; et voilà c'est l'heure d'enfiler ma tenue de combat.

Il y a certes, un temps bien pourri mais je suis déterminé à faire une belle course aujourd'hui.

J'arrive à croiser Éricand sur la ligne de départ, mais Milkil, toujours pas ; bon quand on aura terminé cette partie de cache cache ce sera bien, on y arrivera un jour.

Top 9h30 c'est le moment du départ.

Je décide de faire évoluer ma stratégie de course, j'essaie de partir un peu plus vite au départ et de trouver un maximum de compères ou de complices pour discuter sur le chemin et faire un petit morceau de route ensemble.

Bon dehors c'est pas trop la joie, des trombes d'eau nous tombent dessus + vent des plus chiants mais bon c'est pas grave on est venu pour courir pas pour se plaindre donc aller hop on y va.

Je suis parti devant le meneur d'allure 3h45 et je vais vite me rendre compte que le parcours n'est pas des plus simples.

Pas mal de montées et descentes, il faut faire en sorte de relancer mais le pire reste la météo.

Je vais passer la première heure presque en 12km avec une arrivée au 10 km aux environs des 50 minutes.

Entre temps, je suis passé derrière le meneur d'allure des 3h45 mais je reste au contact toujours.

De la pluie, toujours aussi pendant cette première heure de course mais bon une fois mouillé ça n'a plus vraiment d'importance.

Bon tout se passe très bien, le semi est passé, je garde un rythme régulier, la pluie et le vent se calment un peu ; tout va bien, j'arrive à relancer ; j'ai les jambes, je me motive, je peux faire tomber mon record personnel.

J'arrive en 3h de course en 33km un peu plus même pas loin des 34km, j'ai pris tous les ravitaillements et des gels, j'ai l'impression d'être bien.

Et non pas encore pour cette fois, je me retrouve sur une espèce de piste cyclable en bord de Loire avec le vent de face et impossible de relancer la machine.

Alors je ne sais pas si c'est le mur mais bon, plus de jambes, plus de cardio, bref quand j'essaie de repartir, toujours ce vent qui nous bloque.

Il est vrai qu'autour de moi c'est la fête des éclopés, je discute avec d'autres coureurs, même ressenti, impossible d'avancer, bref une bonne galère encore pour finir.

J'ai des regrets de mal finir, ça me fait réaliser que ce ne sera pas encore le bon jour en voyant les meneurs d'allure 4h me dépasser pendant que j'alterne marche et semblant de course.

Voilà pour finir la frustration et la déception laissent place à la joie d'avoir bouclé mon 5ème marathon et mon troisième cette année. Un peu déçu par mon mental, il me semblait avoir la tête et les jambes pour mieux finir mais passons, il y aura des jours meilleurs.

Je récupère ma médaille et je vais me faire masser sur le stand des kinés et ostéos.

J'ai déjà bien récupéré, pas spécialement mal aux jambes et c'est reparti pour un tour.

Le cadeau offert par la course était bien sympa, un petit porte dossard bien pratique.

Je ne sais pas si je vais revenir sur Sully, peut-être, je ne sais pas, mais il y a de fortes chances que je retrouve le marathon de Sénart en 2018.

Merci de votre lecture, bonne journée à tous ;)

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

24 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok