Trail de Valberg - Dimanche 2 juillet 2017

Trail de Valberg - Dimanche 2 juillet 2017

Retour sur le Trail de Valberg – dimanche 2 juillet 2017

Cette nouvelle étape du challenge Trail Nature 06 se déroule à Valberg, station de ski et de montagne des Alpes-Maritimes.

3 courses sont au programme :

  • 12 km – 550m de dénivelé

  • 25km – 1300m de dénivelé

  • 54km – 2800m de dénivelé

Une grande partie de notre Team de course « Les Foulées » est venue à Valberg. Une partie de l’équipe s’est inscrite pour les 12km, l’autre partie dont votre serviteur, pour le 25km. Voici la carte et le profil de cette épreuve :

Le profil tel qu'il est représenté est trompeur, on dirait qu'il y a peu de dénivelé ou assez facile mais les montées sont bien raides et on passe à plus de 2000m d'altitude.

Si une majorité de l’équipe a choisi de venir le samedi pour être sur place, je préfère monter le dimanche matin, c’est à seulement 1h30 de route de chez moi.

Après avoir récupéré mon dossard, je vais m’échauffer un peu pour réveiller les muscles et faire tourner les jambes.

Le temps est très beau mais bien frais, pas plus de 7° à 8h.

Nous nous plaçons sous l’arche de départ, Laurent, le jeune Gaël et moi-même parmi les premiers car on voudrait essayer de faire une perf sous les 3h ou proche des 3h pour moi.

Après le traditionnel briefing d’avant course, le départ est donné. On commence dans l’herbe, sur un grand champ, en légère descente avant d’attaquer la première petite montée. Je laisse mes 2 collègues prendre un peu d’avance dans la montée afin de conserver mon rythme et ne pas me mettre dans le rouge dès le premier kilomètre.

Après une partie vallonnée, j’attaque la montée vers le plateau St-Jean, directement dans la pente sous le télésiège. C’est une alternance de petite course et de marche rapide avec l’aide de mes bâtons dont je suis désormais inséparable.

Arrivé au sommet de cette première difficulté, dans un décor magnifique, de grands alpages et de sapins, je me lance dans la descente. D’abord assez facile dans l’herbe puis sur une piste, j’arrive bientôt sur un single assez technique (cailloux, rochers, terre glissante) dans la forêt.

Quelques vaches nous observent paisiblement :

Arrivé au bas de la descente, je double le jeune Gaël qui visiblement avait un peu surestimé la difficulté du parcours. Je franchis le petit torrent sur des rochers puis je me lance dans la montée. L’altitude est de 1350m environ et nous devons atteindre plus de 2000m au point culminant du parcours.

La première partie est en sous-bois mais le parcours, le soleil et la température montent de concert. Je m’alimente et m’hydrate car je sens poindre une légère baisse de régime voire un petit coup de fatigue !

Une partie très technique dans les roches rouges nous conduit vers une large piste. Cette dernière me permet de courir et de retrouver un bon rythme en compagnie de la seconde féminine.

Nous atteignons le premier ravito où je prends un demi-verre de coca frais avant de me lancer dans la suite de la montée. Là, c’est du sérieux, c’est un alpage en très forte pente et il n’y a pas vraiment de sentier, on se lance droit vers le haut.

Je récupère enfin un sentier qui nous conduit sur les crêtes où je peux courir dans l’herbe. Je trouve un très bon rythme et en profite pour doubler quelques concurrents. Je suis entre la 2ème, 3ème et 4ème féminine qui se tirent la bourre. C’est une superbe émulation.

Une dernière partie difficile nous attend avant le point culminant : une piste de ski en cailloux très pentue. Les bâtons me sont vraiment très utiles, je pousse au maximum sur mes bras pour soulager les cuisses et progresser plus vite.

J’arrive enfin au sommet, j’en suis à 2h45mn de course, il me reste la descente vers Valberg. Je prends le temps de faire une photo car la vue est trop belle !

Je sens bien que je peux atteindre mon objectif des 3h et je redouble d’énergie dans la descente très raide, puis dans la terrible petite montée qui suit.

Enfin, c’est une piste assez large et très agréable, en sous-bois et en terre, sans cailloux, pour rejoindre l’arrivée. Je donne toute l’énergie qu'il me reste dans cette partie. Je double plusieurs de mes camarades de la team qui faisaient le 12 km et qui terminent par la même descente.

Je double un dernier concurrent dans la dernière partie et j’accélère pour franchir la ligne, encouragé par les membres de l’équipe déjà arrivés.

Verdict : 3h05mn.

Je suis super content, j’ai gagné 10mn par rapport à l’an dernier et je suis très proche de l’objectif que je m’étais fixé.

Mon ami Laurent m’a devancé en 2h55mn, il a atteint son objectif.

Nous attendons l’arrivée des autres membres de notre équipe pour les encourager.

Ma place au classement scratch est 71ieme et 11ieme Master 2. Je constate que, suite aux évènements et à l’annulation de nombreuses courses sur route, un grand nombre de coureurs viennent faire des trails. Le nombre total de participants est en hausse par rapport à l’an dernier sur cette épreuve.

Pour conclure cette belle journée, nous récupérons le plateau repas offert par l’organisation aux coureurs et nous pique-niquons sur l’herbe face aux montagnes avec une bière bien fraiche !

Elle est pas belle la vie de trailer !

Prochain épisode : dimanche prochain, le trail de Caussol, 29km mais que 865m de dénivelé !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok