Trail de La Colmiane, dimanche 25 juin 2017

Trail de La Colmiane, dimanche 25 juin 2017

Trail de La Colmiane, le 25 juin 2017, étape du challenge Trail 06.

C’est la cinquième étape du challenge Trail 06 auquel je participe. 

Trois épreuves sont possibles :
- la rando,
- le trail de 15km, 800m D+,
- le trail de 22km, 1750m D+. 

Voici le tracé et le profil de ce parcours :

Je suis tout seul sur cette épreuve et je suis inscris sur le trail de 22km.  

Après un bon échauffement sur le grand pré du village de St Dalmas Valdeblore, je me place sous l’arche de départ avec les quelques 130 coureurs de l’épreuve.

Après un petit briefing de l’organisateur, le départ est donné à 9h.

Il y a une petite portion de moins d’un kilomètre de plat pour se mettre en jambes puis la montée commence. Elle est prévue pour 12km. Nous sommes à 1290m d’altitude et le sommet du parcours est à 2674m.

J’aborde donc cette montée avec prudence en alternant marche et course sur les parties moins pentures mais il n’y en a peu.

La première partie, environ 5km, se déroule dans la forêt, avant de déboucher à la Vacherie des Millefonts et son alpage verdoyant.

Le parcours, toujours en montée, se fait plus abrupt et plus caillouteux pour arriver aux lacs de Millefonts. C’est une série de petits lacs nichés au creux de la montagne et entourés de verdure et de rhododendrons en fleurs. C’est vraiment un régal pour les yeux. Courir sur de l’herbe est aussi un régal pour les pieds !

J’aborde ensuite une partie plus abrupte et quasiment complètement dans les rochers.

Dans les détours et les rochers, je perds un peu de vue les concurrents devant moi. Je poursuis sur le sentier, un GR. Je rattrape un premier groupe de randonneurs, je poursuis encore, rattrape un second groupe de randonneurs. En me voyant, ceux-ci me disent immédiatement : « Vos collègues du trail ont tourné au niveau du lac, 1km plus bas, il faut que vous retourniez, vous n’êtes plus sur le bon chemin ».

C’est l’enfer dans ma tête, j’ai fait presque 1km en suivant le GR en montée pour rien, je redescends jusqu’au lac et là effectivement, j’aperçois des concurrents qui tournent. Il n’y avait pas de bénévole à ce niveau et je n’ai pas vu le balisage : des petits drapeaux rouges plantés dans l’herbe ou posés entre les rochers !

C’est pas grave, je reste calme et attaque la montée au Mt Pepoiri.

C’est vraiment de plus en plus vertical. On doit passer tout droit vers le sommet sans suivre le sentier. Les marches pour grimper sont très hautes et les cuisses sont sollicitées à fond à chaque pas.

Heureusement qu’il y a un peu de vent à cette altitude pour nous rafraichir un peu !

Finalement, le sommet est en vue, je le rejoins en courant sur les cailloux.

Point culminant du parcours 2674m. On se fait prendre en photo, c’est ce qui témoignera de notre passage par ce point pour le classement.

Je prends le temps de faire quelques phots car le paysage est vraiment somptueux.

Après avoir bu, j’attaque la descente avec quelques coureurs. La piste est tracée dans les éboulis et il faut vraiment être vigilant.

Nous arrivons encore à des petits lacs, et là, encore une fois, plus de balisage. Nous nous déployons avec 2 autres coureurs pour chercher les drapeaux rouges.

Nous finissons par en voir un sur le sentier en contrebas.

Nous continuons la descente, d’abord sur les alpages, et dans la forêt sur des singles très agréable, puis une piste plus large.

Plus je descends, plus il fait chaud. C’est normal me direz-vous, mais ça commence à chauffer vraiment !

J’arrive à La Colmiane, je traverse cette toute petite station de ski et rejoins le large chemin qui conduit vers l’arrivée. Il est en faux plat montant, mon allure ralentit.

Avant l’arrivée, je descends une piste de ski, en terre et en cailloux, puis il faut remonter une petite portion et enfin la descente finale vers le grand pré et la ligne d’arrivée.

La température est de plus de 30° à cette altitude à ce moment de la journée !

Mon temps est de 3h44mn. Je suis un peu déçu, je pensais mettre moins de temps mais le dénivelé et mes erreurs de parcours (c’était ma première participation à ce trail) ne l’ont pas permis.

Le ravito d’arrivée sous la tente à l’ombre est vraiment le bienvenu.

Il y a 2 douches rustiques, installées au milieu du pré, pour rafraichir les coureurs. Je me douche avec l’eau froide ce qui fait énormément de bien aux jambes !

Après une petite collation prise à la buvette avec les coureurs, je rentre chez moi.

Ma moyenne horaire sur cette course a été de 6,2km/h. Je suis arrivé en 53ème position au classement général et 6ème Master 2. Je suis finalement satisfait de cette performance qui va me permettre de rester bien classé au challenge (je suis actuellement 11ième).

La suite dimanche prochain pour le trail de Valberg. A suivre…

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

16 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok