No Finish Line, du 10 au 14 mai

No Finish Line, du 10 au 14 mai

Dans l'optique de me tester sur l'effort horraire avant les 6 jours de France en août, je prends l'option de courir sur la No finish line

Le principe est simple : départ mercredi 10 mai à 10h jusqu'au dimanche 14 mai.

Je connais l'effort circadien sur 24h, mais au delà, je suis dans le total inconnu... je pense que l'on doit quand même être un peu barge pour tourner sur un parcours de 1300m sur le champ de mars.

Grâce aux amis kikoureur, l'ambiance sera au rendez-vous, physiquement et mentalement, je me sens bien... le départ est donné à 10h.

Aucun objectif, si ce n'est faire le maximum de km pour les enfants, en effet pour un 1 km parcourru, 1€ sera reversé aux associations (la chaîne de l'espoir, le samu social de Paris)

Ja pars bien tranquille sur ce 1er 24h, mais au fil des heures, la température augmente crescendo, et même si je me sens bien, je préfère m'économiser et aller me reposer le temps que la température baisse.

L'ambiance est géniale, les touristes n'hésitent pas à nous encourager même si ceux-ci nous gênent à chaque fois, nous devions slalomer entre eux.

Difficile de se refaire la cerise, les ravitos sont des plus lights (eau, coca, quelques fruits, chocolat, et quatres quart), j'ai davantage l'impression de me retrouver sur des ravitos de Marathon qui ne conviennent pas à des efforts aussi long.

Heureusement, que nous avons le droit à un repas chaud le soir, (enfin, pour les seuls 30 concurents inscrits en mode compétition 5 jours).

On essaie de se reposer un peu sous la tente mise à disposition pour les kikourous, seulement il n'y a même pas un lit de camps pour tout le monde, je trouve cela plus que limite de nous faire dormir à même le sol.

110 km sur ce 1er 24h, je suis parti tranquille et serein, j'avance pas mal la nuit et me repose dans la journée aux heures les plus chaudes.

L'envie de continuer est toujours là, mais je manque de plus en plus d'énergie... Je suis obligé d'aller faire des courses au carrefour du coin pour acheter du pain, du jambon et une bouteille de sirop pour changer un peu de goût.

De plus en plus difficile d'avancer, même si je me raccroche à l'idée que chaque km parcouru donne 1 € aux enfants. quelques ampoules sous les pieds, le sable et les pavés chauffent les pieds...

Je profite des heures les plus chaudes pour me faire soigner les pieds qui sont pelés à vif.

Je stopperais hélas mon effort au bout de 50h et 199 km les releveurs des pieds gauche et droit enflammés.

Repos forcé pendant minimum 15 jours, je vais en profiter pour refaire le plein de réserves et d'énergie, ce n'est pas encore évident que je sois au départ de la Maxi-Race.

Bilan possitif : j'ai beaucoup appris durant ces 2 jours, en plus je n'ai pas ressenti la moindre lassitude.

Bonne semaine à tous les amis.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

21 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok