Trail des Balcons d'Azur

Trail des Balcons d'Azur

Trail des Balcons d’Azur, Mandelieu, le 22 avril 2017. C’est la seconde étape du challenge Trail 06 auquel je participe. 

Un grand week-end de trail est organisé à Mandelieu La Napoule, le 22 et 23 avril. Il y a 3 distances possibles :

  • le P’tit TBA, 25 km, 1000m D+,
  • le TBA, 47km, 2200m D+,
  • l’UTBA, 80km, 3500m D+,

Pour moi le parcours est celui du P’tit TBA, 25km de parcours au départ du port de La Napoule avec une boucle dans les rochers rouges et les pins du massif de l’Estérel.

Le temps frais du matin s’est laissé réchauffer par le soleil azuréen et c’est sous une température de plus de 22° que je retrouve mes camarades de course dans la zone de départ : Laurent, Steve.

Le départ est prévu pour 14h, ce n’est pas un horaire qui convient bien aux coureurs mais il faudra bien faire avec. Nous courons pour chauffer les muscles car le début de course commence par une bonne montée et les organisateurs nous ont annoncé près de 600 participants. Il va falloir partir assez vite pour ne pas se faire bloquer dans le premier sentier single.

Nous nous plaçons dans la zone de départ, très serrés entre les barrières de sécurité, plan vigipirate oblige.

Les concurrents avec la joélette sont libérés en premier, pour nous 5 minutes plus tard. Comme prévu, c’est la folie sur le premier kilomètre, chacun essaye de se frayer un passage, slalome entre les coureurs, et tout le monde accélère dans cette montée sur la partie bitume.

Enfin en haut de la côte, on tourne à gauche pour prendre un petit sentier single qui nous fait entrer dans la nature. Mais ce n’est pas facile pour autant, c’est une montée progressive au milieu du maquis dans une chaleur assez étouffante que j’ai du mal en encaisser.

Je crois bien que je ne suis pas dans un grand jour, pourtant je pensais avoir fait une très bonne préparation, mais si le sport était une science exacte ça ne serait pas drôle !

Après 3,5km environ de ce régime, une descente de plus de 2km sur une large piste DFCI nous attend. J’avale cette portion à 12,7km/h de moyenne mais je continue de penser que les jambes ne suivent pas comme je voudrais.

Après un virage en épingle, les choses sérieuses commencent, je bois bien car la chaleur est toujours éprouvante et c’est parti pour 4,5km d’ascension. Comme je le fais habituellement, je prends mon rythme de « petit lapin Duracell », modéré mais très régulier, sans m’arrêter, sans ralentir et sans accélérer outre mesure, le tout aidé de mes bâtons. Je monte à une moyenne de 7km/h.

Heureusement l’arrivée sur les crêtes permet de sentir le vent de la mer qui apporte un peu de fraîcheur. J’essaye de boire et de m’alimenter pour compenser les efforts de la course et de la chaleur.

La suite est plus agréable puisqu’il s’agit d’une portion de 5km faite de petites montées, de descentes très techniques et de faux plats. Les difficultés sont toujours présentes et même si le parcours est globalement en descente, ma moyenne sur cette portion est inférieure à 9km/h. Très difficile de relancer même dans les parties roulantes, je perds trop d’énergie dans les parties montantes. Je prends des gels et une barre aux 10km pour reprendre des forces. Peut-être le gâteau énergétique que j’ai mangé vers midi était trop léger, je manque d’énergie cet après-midi !

J’arrive maintenant à la partie tant redoutée, l’ascension du Rocher des Monges. Une grosse montée dans les cailloux sur environ 1200m et le dénivelé est de 170m. Je marche jusqu’en haut en m’aidant de mes bâtons, je vois même certains concurrents les regarder avec envie. J’ai du mal à courir tout de suite même lorsque le sentier redevient plat après le sommet.

Heureusement quelques membres de notre team de course sont venus jusqu'ici pour nous encourager. Leurs cris me font du bien, ça ne soulage pas mes jambes mais qu'est-ce que ça fait du bien au moral !

Je descends et rejoins le second point de ravitaillement. Je ne me suis pas arrêté au premier mais celui-ci, je prends le temps de boire un verre de coca pour me redonner un petit coup de fouet.

C’est parti pour une longue descente sur une large piste caillouteuse.

Au bas de cette descente, il reste la dernière grosse difficulté, la montée sur le Mont Turney, je fais toute la montée en marchant pour essayer de faire redescendre les pulsations et retrouver de l’énergie pour les 4km restants.  

La fin du parcours s’effectue en bord de mer, le long d’une plage. Les gens sont en maillots et nous regardent passer comme des extraterrestres avec nos tenues de trailers !

C’est enfin le dernier km, j’accélère pour contourner le château de La Napoule, puis un passe sur la plage, le port et quelques marches pour arriver sur le tapis et franchir la ligne. 3h02mn pour en venir à bout.

C’est un temps supérieur de 10mn à celui que j’avais réalisé l’an dernier, j’ai plus souffert tout au long du parcours. Certainement une mauvaise gestion de l’alimentation combinée avec la forte chaleur du début.

Je retrouve Laurent et un autre collègue qui sont déjà arrivés mais qui a souffert également pendant la course et j’apprends que Steve a du abandonner.

Après un passage à la table du ravitaillement, nous allons tremper nos jambes à la mer. L’eau est à 15° mais ça fait du bien.

Mon résultat final est 131ème sur 500 finishers et 11ème dans ma catégorie Master2. Mon objectif était de faire mieux mais j’ai terminé ma course correctement, sans blessure et sans problème, c’est le principal.

Je remercie chaleureusement toutes les personnes de notre team Foulées qui sont venues nous encourager, au départ, sur le parcours et à l’arrivée. Ca fait vraiment plaisir d’être soutenu et encouragé pendant les courses. 

Voici pour finir le parcours et le profil de cette belle course :

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

17 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok