Barkley : l'INCROYABLE finish de la course la plus difficile du monde !

Barkley : l'INCROYABLE finish de la course la plus difficile du monde !

Vous le savez, toutes les courses sont difficiles... Mais s’il y en a bien une que l’on retient lorsque l’on parle de difficulté, c’est bien La Barkley. C’est simple, « on est toujours à la limite de ce qui est humainement possible », voilà ce que disent ceux qui y ont participé.

Le parcours de la Barkley

La Barkley est un ultratrail d’environ 100 miles (160 kilomètres) avec pas moins de 18 000 mètres de dénivelé, le tout à faire en moins de 60 heures, sur 5 tours dans une forêt très hostile dans le Tennessee et sans balisage. Chaque boucle doit donc être complétée en 12h maximum !

Et comme si cela ne suffisait pas, afin de prouver leur passage, tous les concurrents doivent trouver des livres cachés sur le parcours et arracher la page qui correspond à leur numéro de dossard. Quant au ravitaillement, là encore pourquoi faire simple lorsque l’on peut corser les choses ? Un tour comporte seulement deux ravitos !

L’origine de La Barkley

Cette course, réputée pour être la plus difficile du monde, a été créée par Lazarus Jake dit « Laz » qui a voulu recréer le parcours de James Earl Ray (l’assassin de Martin Luther King) lors de son évasion en 1977. Mais plus que le côté historique de cet évènement marquant, ce qui a donné l’idée à « Laz » d’organiser presque 10 ans plus tard cette course folle, c’est le fait que le fugitif ait été retrouvé par la police après avoir parcouru seulement 12km en 54h. On vous laisse imaginer la forêt dans laquelle il s'était perdu… Les frais d'inscriptions ? 1,60$ si vous avez la chance de faire partie des 40 sélectionnés !

Un dénouement incroyable pour cette édition

Cette année encore, La Barkley a tenu toutes ses promesses et connu un finish digne d’un film. En effet, alors que l’américain John Kelly (troisième participation) réussissait l’exploit de devenir le 15ème finisher de l’histoire de La Barkley en terminant l’épreuve en 59h31, le malheureux Gary Robbins, lui, échoue pour 6 petites secondes après s’être perdu dans la forêt. Incroyable !

Les conditions météorologiques extrêmement compliquées et la fatigue après 50h de course ont fini par trahir le canadien. Les deux hommes qui avaient fait l'intégralité des 4 premiers tous ensemble ont été séparés pour le dernier tour. C'est ce qui aura coûté cher au deuxième. 

Le canadien a également fait une erreur de navigation et est arrivé au camp par le mauvais sentier, il n'aurait donc pas pu être considéré comme finisher d'après le réglement.

Une scène intense et émouvante

C’est une scène extrêmement intense et émouvante à laquelle les participants et spectateurs ont du assister lors de l’arrivé de Gary Robbins, à bout de force et extrêmement déçu. On vous laisse avec les images qui se passent de commentaires :

Source : runningmagazine.ca

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok