Trail blanc de Turini - Camp d'Argent - le 18/02/2017

Trail blanc de Turini - Camp d'Argent - le 18/02/2017

Cela faisait quelques temps que j’avais envie d’essayer un trail blanc, on peut dire aussi « snow trail » pour faire branché mais c’est la même chose. Il s’agit de courir sur de la neige, a priori dans la montagne, vu que c’est là qu’il y en a le plus souvent par chez nous.

Me voilà donc inscrit au trail blanc de Turini – Camp d’Argent. C’est une petite station de ski familiale qui compte 4 pistes de ski, 3 remontées mécaniques et 12km de pistes de ski de fond. Comme son nom l’indique, elle est située juste à côté du col de Turini, célèbre pour le passage du rallye de Monte Carlo.

Voici une photo prise du milieu de la piste de ski que nous auront à gravir 2 fois. L'aire de départ et d'arrivée étant située devant le chalet en bas.

J’arrive sur place vers 8h30, le départ étant fixé à 10h. J’ai le temps de récupérer mon dossard et de me renseigner sur les conditions de course et le parcours que je ne connais pas. Nous allons courir sur un parcours de 9km environ avec un dénivelé de l’ordre de 400m sur des pistes de ski alpin ou de ski de fond damées. La neige est très bonne et visiblement les chaussures de trail suffisent, les chaines ou autres systèmes d’accroche sur la glace ne sont pas utiles, en tout cas c’est ce que l’on m’a dit et je constate que la plupart des concurrents ont fait ce choix.

La température est de 0° mais le soleil arrive et réchauffe l’atmosphère très rapidement. Au niveau équipement, j’opte pour un collant, un tee-shirt manche longue et des gants, le buff est de trop.

Je pars m’échauffer sur les pistes pour bien tester la neige, en montée et en descente, et faire quelques accélérations. Tout va bien, les conditions sont idéales, le panorama est splendide, je vais me régaler !

Vue sur les sommets du Massif du Mercantour.

Dix minutes avant le départ, les 120 concurrents sont sur la ligne de départ, tout le monde semble décontracté, l’ambiance est excellente, pas de stress ! Je constate que toutes les catégories sont représentées des jeunes séniors jusqu’aux Masters4 aussi bien en masculins qu’en féminines. C’est vraiment très bien qu’une épreuve de sport puisse mélanger comme ça toutes ces générations sur une seule épreuve.

L’organisateur lors du briefing nous annonce qu’il y a des plaques de glace dans une descente et dans une montée sur le parcours. C’est le moment où je stresse un peu mais je n’ai plus le temps de retourner à la voiture chercher les chaines pour les chaussures. Je vais faire avec en espérant que ces zones ne sont pas trop importantes.

L'ambiance à quelques minutes du départ.

Le départ est donné, je me place parmi les premiers et j’attaque la première montée de 1km environ, tout droit dans la piste de ski alpin. Heureusement que je me suis bien échauffé, ça rigole pas, dès le début on part dans la montée. Au virage au sommet, je passe en 12ème position, je n’ai presque pas perdu de terrain par rapport aux premiers, je suis super bien placé ! Pourvu que ça dure !

J’enchaine prudemment le début de la descente puis je prends de l’assurance et je suis ceux qui sont devant moi (ce qui est normal, mais j’essaye de les suivre de près). 

Dans une descente à l’ombre, le coureur devant moi pousse un cri, lorsque j’arrive au même endroit que lui, je pars en dérapage sur une plaque de glace juste sous la neige et je pousse un cri à mon tour. C’est bien connu, crier aide grandement à conserver son équilibre dans ce genre de situation !

Au bout des 3 km de descente et de plat où quelques descendeurs fous m’ont doublé, la seconde montée se présente, un single dans la forêt, à l’ombre donc et verglacé bien sur !

Tous les coureurs marchent et tentent surtout de rester debout car il y a des plaques de glace vive. Je connais quelques moments de solitude lorsque les deux chaussures sont sur la glace et que plus rien n’accroche ! Première solution : l’entraide, à plusieurs reprises nous nous sommes aidés mutuellement avec les coureurs devant ou derrière en tendant la main à l’autre pour nous sortir de là. Deuxième solution : avec les mains, la montée sur quelques mètres à 4 pattes c’est à faire, je vous le recommande !

La piste de la dernière montée.

Cette partie m’a encore coûté quelques places, puisque les petits prévoyants qui étaient équipés de crampons nous ont doublés. Je repars en courant et je réussi à redoubler et à rattraper quelques personnes. Une descente courte, environ 500m, mais très pentue nous emmène à la troisième boucle, une montée de 2 km qui va nous faire remonter en haut de la piste de ski. Je prends un bon rythme régulier et je le garde toute la montée, ce qui me permet de doubler un concurrent et d’en avoir encore deux en ligne de mire.

Ne connaissant pas le parcours exact, je regarde ma montre GPS et constate qu’il doit rester encore 2km.  J’attaque rapidement la descente sur la piste rouge en essayant de me relâcher et de laisser aller. Je suis entre 14 et 15km/h, en ski ça serait vraiment nul mais en chaussures de course dans la neige ça me plait bien !

Quelques coureurs à droite de l'image en terminent avec la dernière descente.

Au bas de la descente, en arrivant devant la zone de départ, je demande où est le parcours mais on me répond que c’est l’arrivée ! Il manque 1km, le parcours a été modifié et il est plus court ! Dommage, j’avais encore des réserves pour bien finir le dernier kilomètre…

Le ravito après l’arrivée est copieux et varié, il y a même du vin chaud !

Les organisateurs avaient bien fait les choses puisqu’il y avait daube et polenta offertes à tous les participants. Chaque coureur reçoit également une mug souvenir (parfait pour le vin chaud !).

Après m’être changé je vais voir les résultats. Je suis 20ème au classement général sur 116 concurrents en 50mn et 6ème dans ma catégorie M2. Je suis très satisfait de cette première course dans la neige, à part l’erreur de débutant sur la glace, j’ai réussi à bien courir sur cette nouvelle surface.

C’est donc une expérience à renouveler…

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

16 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok