Le plus dur dans un marathon c'est l'inscription ! Mon marathon du Louvre 2015

Le plus dur dans un marathon c'est l'inscription ! Mon marathon du Louvre 2015

Tout a commencé au mois d'octobre lors de ma rencontre avec des membres de Running Club lors des 20km de Paris.

Ce jour-là je fais la rencontre de Reno avec qui j’ai fait le trajet, d'Occitan, de Titelouloute, de Robbe, de Tristan, de TheCrow et de Mat.

Sur la ligne de départ entre deux blagues de Mat, j'évoque mon désir de faire un marathon mais j'explique que j'hésite car une préparation est contraignante, et c'est là qu'une phrase de Mat va tout changer : il me dit "le plus dur dans un marathon c'est de s'inscrire, car une fois inscrit, tu es déjà en préparation mentale"... J'ai repensé à cette phrase et me suis dit qu'il avait raison, merci Mat.

Donc je décide de m'inscrire à la route du Louvre qui est le marathon reliant Lille à Lens.

Après 12 semaines de préparation plutôt bien réalisée me voici prêt pour affronter les fameux 42,195 km.

Nous sommes le dimanche 17 mai, il est 7h30 et de ma chambre d'hôtel je scrute le ciel et le temps est idéal.

Après un petit déjeuner copieux, je me prépare tranquillement et me rends sur la ligne de départ avec Gilles mon beau-frère qui m'accompagne pour ce marathon.

Pour ce marathon il n'y pas de sas mais simplement des niveaux par rapport aux temps visés, et chacun est libre de se placer où il souhaite. Je suis surpris car malgré le fait que nous soyons 4000 plus les relayeurs (donc environ 8000), il n'y pas de bousculade et nous ne sommes absolument pas serrés les uns aux autres.

Le départ est donné et nous voilà partis, je me suis placé entre les meneurs d'allure de 3h15 et 3h30.

Les premiers kilomètres défilent dans une bonne ambiance où les rencontres se multiplient au fil de la course avec des coureurs tous plus sympas les uns que les autres. A la grande différence avec les courses auxquelles je participe habituellement c’est qu’il n’y a aucun esprit de compétition mais simplement le plaisir de courir.

Je regarde ma montre et me rends compte que je suis un peu trop rapide par rapport à mon objectif qui est de terminer entre 3h35 et 3h40. Je boucle les 10km en moins de 50 minutes et j’ai vraiment de bonnes sensations : j’en profite pour prendre quelques photos, je suis en mode course plaisir.

Sans réellement m’en rendre compte je suis déjà sous l’arche du semi que je passe en 1h42 avec une fraicheur intacte, par contre je sais que c’est maintenant que le course va réellement commencer et cela va se confirmer plus tard.

A l’approche du 30ème km je commence à ressentir les kilomètres dans les jambes et surtout une douleur au niveau de la hanche qui se réveille, je serre les dents et continu.

35ème km : ma douleur à la hanche est toujours là mais c’est maintenant mon genou qui se manifeste (genou opéré il y a 10 ans), une douleur de plus en plus forte s’installe et qui devient très limite à l’approche du 40ème, je serre les dents car je sais que maintenant c’est le moral qui va faire la différence, de plus le dernier kilomètre est annoncé comme difficile car c’est une petite cote.

Dernier kilomètre, j’oublie mes douleurs et retrouve de l’énergie pour accélérer, j’aperçois la ligne d’arrivée, je la franchie, ça y est je suis marathonien, je suis vidé mais comme c’est bon de franchir cette ligne.

Je termine en 3h31min30s et me classe 307ème.

Bon maintenant direction la friterie de momo pour une bonne bière !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

28 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok