Mon 16ème Marathon de Paris : édition 2015

Mon 16ème Marathon de Paris : édition 2015

Pour les plus jeunes sur le site je me présente : je suis normand du côté du Havre, j'ai commencé à 14 ans par le cyclisme avec 2 années de compétition de 18 à 20 ans.

Il était prévu un break mais je ne suis pas remonté sur un vélo pendant 15 ans, j'ai toujours été attiré par le sport et j'en ai fait en salle durant 10 ans environ, et le dimanche matin 5 à 6 km en courant occupait ma matinée sans grande conviction.

Début 1990 on voyait de plus en plus de gens courir avec un grand nombre de compét ici et là, et mon esprit dit compétiteur me pousse en juin 1990 à m'élancer sur un 10km. Je n'y connaissais rien en tactique de course mais me suis référé à ma pratique de cycliste donc le départ donné aux avants postes et au 2ème kilo j'étais au coude à coude avec les meilleurs qui mettaient 33min sur cette distance. Au 5ème j'étais mal au 6ème point de côté et je finis plié en deux...

Dans un premier temps déçu de ma prestation et en regardant de plus près j'ai tourné en moins de 4 au kilo  (39mn32) c'est pas si mal pour un débutant .et me suis dit en me documentant et en posant des questions je pouvais améliorer tout ça ou du moins pas finir cassé.

Je me suis entrainé régulièrement et je pense de façon efficace. J'en ai d'ailleurs délaissé la salle et mes temps se sont améliorés sur toutes les distances. Avec un peu d'appréhension j'ai fait mon premier marathon à Caen en 1994 en 3h18min. A cette époque j'étais déjà addict mais la cap me le rendait tellement : un pur bonheur !

Au fil du temps je suis passé de 2 à 3 entrainements la semaine à 6 ou 7 : faire plus de 5 sorties en cap était physiquement difficile donc j'ai racheté un vélo pour faire du croisé. Le résultat était impressionnant mais je me réservais de larges moments de repos autrement ça aurait coincé !

Mes programmes étaient plannifiés, calibrés : je ne laissais rien au hasard et je n'hésitais pas si cela était nécessaire à me remettre en cause. J'ai tellement couru et pédalé que je détenais 2 licences et en 1998 j'ai refait des compétitions de vélo genre cyclosportive d'environ 170km. Jusqu'a ce jour je pratique indépendemment ces 2 disciplines mais depuis 2012 je cours peu ou plus du tout. Pendant tout ce temps (plus de 20 ans) j'ai eu la chance de pas vraiment  me trouver blessé. Chance ou je ne faisais pas n'importe quoi ? J'opterai pour la 2ème solution mais vous savez comme moi que la cap est traumatisante et mon aponévrose et mes genoux l'attestent .

Paris pour la 16ème fois était mon 40ème marathon : j'aime notre capitale, j'adore cette course !

L'an passé j'ai du courir une dizaine de fois et en compet j'ai refait Paris + 2 semis dans ma région et un 10km, donc pratiquement pas d'entrainements mais attention beaucoup de vélo. La course à pieds me manque et le fait de venir sur Running Club (auparavant Esprit Running) me manque également. Pas tout simple le toubib me dit faut plus courir mais derrière une grande frustation.

Revenons à ce magnifique Marathon de Paris 2015. Pourquoi magnifique ? Parce-qu' il y a eu la rencontre avec les admins et quelques coureurs (pas assez à mon goût mais les absents ont souvent tord !), l'expo de plus en plus accueillante et cette journée ensoleillée de dimanche.

Pour ce marathon je me suis entrainé à peu près 5 fois de façon qualitative. Généralement je suis souvent très près de mon objectif et là pour le 12/04 je partais pour environ - de 4h et au final je mets 3h34min36. Surpris un peu quand même mais largement satisfait. Mon relatif bon chrono je le dois à mon expérience de marathonien du fait que je suis juste physiquement en coureur à pieds il me faut chercher d'autres atouts qui sont le mental, ue hydratation optimale, et une alimentation sans faille.

Mentalement rien à perdre tout à gagner. J'ai bu énormément de boisson isotonique + eau, j'ai consommé 7 à 8 gels, n'oubliez jamais que la diététique fait beaucoup pour le sportif il suffit d'acheter les produits adaptés et ils sont majoritaires.

Attention je le redis j'ai fais environ 20000 km de vélo en 2014 donc je suis en théorie affuté. Pour exemple en 2001 j'ai fait Paris sans pratiquement avoir couru en 3h08mn14.

Dans le sport il n'y a pas de miracle si vous vous entretenez pas ou peu vous aurez le chrono que vous mériterez, c'est à vous de placer le curseur au bon endroit. Je ne devrais pas recourir avant sept /oct pour faire sans entrainement spécifique mes 2 semis de fin d'année. J'essaierai tout de même de passer sur le site (que j'apprécie!!!) de temps à autre.

L'année 2016 sera pratiquement pédalée avec un gros challenge et défi en juillet sur le Tour de France en partenariat avec "ASO" identique à  2013 où je n'avais pas du tout couru. Néanmoins je me suis d'ores et déjà engagé sur le marathon de Paris 2016.... Ca va être chaud mais quand on aime on ne compte pas et comme disait Pierre de Coubertin l'instigateur des Jeux Olympiques modernes :

" L'essentiel est de participer ".

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

31 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok