Semi-Marathon de Nice - 27 avril 2014

Semi-Marathon de Nice - 27 avril 2014

Dimanche 27 avril 2014, la pluie de la nuit a laissé place à un temps nuageux, un peu frais parfait pour un semi-marathon. L'organisation est bien réglée et ponctuelle, cette année je suis bien placé au départ, juste derrière le sas des coureurs en 1h30. Je constate que celui-ci est loin d'être rempli, au plus une quarantaine de coureuses et coureurs contrairement au nôtre qui regorge de plus de 3900 personnes !

La bousculade et le rush habituels suivent le départ, je reste pendant quelques kilomètres derrière le groupe du meneur d'allure d'1 h30. Malgré le grand nombre de participants, l'ambiance est sportive et sympathique, les spectateurs sont très nombreux.

Les 10 premiers kilomètres nous font emprunter des rues dans le centre ville de Nice, puis contourner le port. Il nous faut monter "Rouba Capeu" avant de revenir sur la promenade pour les 11 derniers kilomètres en ligne quasi droite et en vrai plat.

Je passe au 10 en 43 mn, mon objectif est respecté, tout va bien !

Je croise le groupe des kényans (il y en aura 9 dans les 10 premiers de ce semi !) qui caracolent en tête et je constate l'écart énorme qu'ils ont creusé sur les autres coureurs, plus de 5 minutes.

Un peu avant le 15ième kilo, j'aperçois un coureur à terre avec les premiers secours qui s'affairent déjà. Je reconnais le meneur d'allure d'1h30 que je suivais en début de course !

Il est vraiment mal, avec couverture de survie et position latérale de sécurité. Je vois à la mine des personnes autour que c'est sérieux ! Je ne peux malheureusement pas aider et je continue ma course avec un sentiment de malaise : c'est toujours dur de voir un coureur à terre !

Le dernier virage avant le retour se situe devant l'aéroport. J'aime beaucoup les boucles qui me permettent de croiser l'ensemble des concurrents. L'immensité de la foule des coureuses et coureurs de tous les âges, de toutes les nationalité, de toutes les origines et de tous les niveaux est vraiment impressionnante !

J'accélère mais les 4 derniers kilomètres sont durs, enfin ce sont mes jambes qui sont dures ! La dernière ligne droite, je sprinte pour rester dans le temps d'1h 35min. Je suis assez content de ma course (pour un V2).

Le ravitaillement est le bien venu et la médaille remise aux finishers vient récompenser nos efforts !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

24 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok