Jusqu'au bout du marathon du Médoc 2011

Jusqu'au bout du marathon du Médoc 2011

 

Pour coller à l'ambiance j'avais adopté un léger déguisement de vache car le thème cette année était les animaux. Parmi les nombreux déguisements de bêtes à cornes qui formaient de petits troupeaux disciplinés, tous regardaient dans la meme direction et allaient dans le meme sens ! mon troupeau a moi était réduit a ma seul présence mais c'est une autre histoire...

Au retour de vacance ou je n'ai pratiquement pas couru, j'étais plutôt adepte des sandalettes et tong je me suis endommagé sans le savoir la voute plantaire, les 21 ans de course a pieds n'ont surement rien arrangés.

Antérieurement le fait de courir régulierement avec nos chaussures amortissantes me font garder a mes pieds une certaine tonicité et une cambrure de la voute plantaire acceptable. Donc depuis juin j'ai fais beaucoup de vélo et très peu de running le 2 septembre je m'aligne sur un semi un peu juste je pars pour 1h35 et aux environs du 15ème kilomètre sans que j'ai forcé outre mesure une douleur vive me parvient sous le pied droit.

Je n'ai pas faibli voire même accéléré en fin d'épreuve, je pensais au plus avoir une ampoule qui se serait percée et j'ai serré les dents jusqu'a l'arrivée. Celle -ci franchi j'avais du mal à marcher normalement et le soir j'etais obligé de me servir de béquilles .

A ma grande surprise pas d'ampoule mais un hématome à 7 jours du Médoc !

Pendant cette semaine pré-marathon j'ai pris du recul avec le site et avec vous car je ne savais pas si je pourrais courir, c'etait surtout selon la blessure .

j'ai vu mon osthéopathe le mardi qui n'a pas fait grand chose prétextant que le problème venait du mollet. Il m'a fait de la méso et j'ai pu abandonné les béquilles et en fin de semaine je marchais a peu près normalement mais de la à pouvoir courir...

J'ai finalement pris la décision au dernier moment que je partais pour Bordeaux néanmoins n'ayant pas essayé de courir je partais a l'aventure et comptais un peu sur la chance !

Samedi matin sur la ligne de départ au coup de pistolet je me suis très vite aperçu qu'il n'y avait pas eu de miracle et la  gène était plus que perceptible, ayant étudié le parcours je pouvais faire au besoin que la moitié du parcours car la boucle nous ramenait à Pauillac.

ma vitesse de départ était d'environ 10km/h, j'ai apprécié l'ambiance de la course et énormément les incursions dans les chateaux avec pour certains des noms prestigieux (avec modération !) .

Mais malgré l'environnement positif la douleur a été omniprésente du début a la fin car ma force mentale m'a finalement aidé à aller jusqu'au bout du bout.

Voyant en fin de parcours certain coureurs en grandes difficultés , bourrés de crampes et autres il aurait été indécent de ma part de me plaindre car il y avait plus durement touché que moi !

A partir de cette analyse je finis aux environs de 13 km/h en 3h50mn26 (à mon chrono), l'histoire c'est de nouveau répété, j'ai retrouvé avec soulagement mes béquilles et je vois du monde, médecin, radio et podologue ne vous en faites pas je suis entre de bonnes mains !

Mon escapade bordelaise m'aura permis de rencontrer Chantaki et son mari à leur stand, une confidence ils sont tout deux sympas et notre écrivaine est charmante...  

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

56 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok